web stats
Flash info
Accueil / Sécurité / TorMail est mort, voici 12 de ses alternatives
TorMail est mort, voici 12 de ses alternatives

TorMail est mort, voici 12 de ses alternatives

Publicité 

Pour ceux qui ne le savent pas, Freedom Hosting est un service d’hébergement utilisé par la majorité des sites du Darknet, sa chute à fait tomber avec lui une énorme liste de victimes, au top de cette liste on retrouve le roi des services de messagerie anonyme sur le Darknet… Navré de vous annoncer que TorMail est mort.

Après avoir été considéré comme le service de messagerie le plus fiable et populaire sur le Darknet pendant des années, les utilisateurs ont rapidement fui depuis la chute de Freedom Hosting qui cachait les serveurs de TorMail, ce dernier qui  a été compromis, détruit, et son propriétaire présumé, Eric Marques, arrêté en Irlande.

Maintenant, beaucoup se demandent si les serveurs de messagerie Tor sont assis dans un bureau de l’Agence de sécurité nationale (NSA), leur contenu en cours d’étude, analyse, documentation et archivage à ce moment même.

Les dissidents, les dénonciateurs et les journalistes ont longtemps utilisés TorMail. Edward Snowden et Julian Assange sont des cheerleaders de Tor. Mais à côté d’eux on trouve les pédophiles les plus éminents et les trafiquants de drogue les plus rentables sur le Web. Rien sur la disparition de TorMail n’est certain  à ce moment. Nous ne savons pas si ses serveurs sont tombés dans les mains de criminels ou du gouvernement des États-Unis.

le truc c’est…  En théorie, ça ne devrait avoir aucune importance si un agent de la NSA est entrain de parcourir chaque email en ce moment même. Les utilisateurs les plus intelligents, les plus attentifs de TorMail n’ont jamais envoyé un email en texte clair. Des logiciels tels que PGP (Pretty Good Privacy) prend 15 minutes pour maîtriser et fournit un cryptage incassable, plaçant les emails hors de portée même pour la NSA. C’est un jeu d’enfant. Tout utilisateur du darknet qui se respect prendra ses précautions non ?

FAUX ! la triste vérité est que plus de 80% des utilisateurs s’exposent aux dangers du Darknet sans même utiliser de VPN !

Malgré les nombreuses solutions faciles à utiliser qui les mettront à l’abri de toute surveillance, des milliers d’utilisateurs de TorMail sont en sueur, se demandant quand la frappe à leur porte viendra…

La grande question qui s’impose : Maintenant que TorMail est mort,  comment le Darknet va-il communiquer ?

voici 12 alternatives de TorMail :

  • BitMessage est un messager décentralisée, chiffrée et peer-to-peer. Ce programme a connu un regain de popularité depuis les fuites Snowden.
  • TorChat est un messager anonyme facile à utiliser et conçu pour s’adapter parfaitement dans l’environnement Tor. Il a été largement utilisé à travers le spectre du Darknet même avant la chute de TorMail.
  • PrivNote est un service de messagerie qui supprime les messages une fois qu’ils sont lus.
  • SMS4TOR est une version Tor-friendly de PrivNote qui a gagnée une considérable popularité grâce qu fait qu’elle est basé sur les services cachés de Tor.
  •  I2P-Bote utilise le logiciel I2P d’anonymat pour fournir un service Email crypté, décentralisé, et vérifié. I2P-Bote est encore en alpha, en raison de sa dépendance de I2P, il ne sera probablement pas largement adopté.
  • Privatdemail est un service d’e-mail avec un accent sur la vie privée (par opposition à l’anonymat). Voici un fait amusant: Vous pouvez apparemment pas envoyer Israël parce que les serveurs de ce service sont situés dans un pays arabe qui l’interdit.
  • RiseUp est un service d’e-mail intégré de « liberatory social change » Les utilisateurs doivent s’appliquer et être approuvés pour avoir un compte, ce qui prouve qu’ils sont des activistes qui luttent pour un changement positif, qui est ce que les fondateurs de Riseup l’estiment d’ailleurs. En échange, RiseUp ne conserve que des logs minimes, crypte vos données et défend vos communications contrairement à de nombreux services de messagerie.
  • Nym est un re-maileur qui vous permet d’envoyer des emails chiffrés sans qu’ils remontent vers vous, l’expéditeur, s’ils sont tracés.
  • Mixmail est un re-maileur similaire à Nym mais il est beaucoup plus facile à utiliser. Il dépouille tous les facteurs d’identification comme par exemple l’adresse IP.
  • Jabber est un système de messagerie open-source décentralisé populaire. Il est largement utilisé par les journalistes déjà, en particulier au Moyen-Orient.
  • Tox.im est un outil en cour développement qui promet de des conversations vidéo et un chat texte crypté et décentralisé contrairement à Skype de Microsoft qui permet au gouvernement américain de vous espionner.

Même lorsque TorMail était le roi de la communication dans le Darknet, il n’était pas omniprésent. Maintenant que la confiance est une denrée rare, d’autres services ont vu un afflux d’utilisateurs la semaine dernière.

Beaucoup de gens se demandent si et quand un autre service de messagerie Tor simple et digne de confiance apparaîtra. C’est une importante opportunité de marché qui vient avec de sérieux risques. Hushmail, un service canadien qui était autrefois l’e-mail crypté adoré du Darknet a finalement remis les emails en texte clair à cause d’une immense pression du gouvernement américain pour l’application de la loi en 2007.

Ce qui vient ensuite dans la pensé de Mr tous le monde : La seule chose sûre est que tout utilisateur intelligent qui souhaite protéger sa vie privée ne doit jamais faire entièrement confiance à un quelconque service et doit toujours crypter ses communications par tous les moyens possibles et surtout ne jamais surfer sur le net ou encore sur le Darkweb sans au moins la protection d’un VPN. Sinon ça serait littéralement chercher des ennuis.

Publicité 

A propos de Adnane Elbakkali

Adnane Elbakkali, un jeune blogueur Marocain de 20 ans, fan de tout ce qui est hight tech et nouvelles technologies, j'ai commencé à écrire dans des blog depuis 2009, et j'ai décidé de créer celui la vers le début de 2012 afin de pouvoir partager toutes mes connaissances avec notre communauté ici à ParlonsGeek.
  • jaby

    Cela pourrait faire l’objet d’un billet! > « et surtout ne jamais surfer sur le net ou encore sur le Darkweb sans au moins la protection d’un VPN. Sinon ça serait littéralement chercher des ennuis. »

    A suivre :)